Souriez, vous allez randonner léger !

Évidemment, quand on part randonner, on voudrait tout emporter pour ne manquer de rien : de l’eau en quantité, un copieux pique-nique et même un thermos de café ! Et puis de quoi se couvrir et se protéger du soleil. Sans compter jumelles, appareil photo, boussole… Et pourtant, la seule chose à ne jamais oublier, c’est de ne pas trop se charger !

Moins de poids, pourquoi ?

En randonnée, plus on est léger, moins on prend le risque de se fouler une cheville. On protège aussi mieux ses épaules, ses cervicales, les articulations et les tendons des jambes. On est plus stable et plus réactif (pour courir si on voit un ours, par exemple).

Et puis, moins on est chargé, plus on est endurant et donc plus on marche longtemps. Alors comme il existe aujourd’hui des matériaux légers et résistants pour tout, des vêtements aux gourdes en passant par les sacs à dos… pourquoi se priver ?

C’est dans le sac que ça se passe !

Vous partez pour seulement deux petites heures ? Prenez un sac de 20 litres maximum. Si vous ne portez que votre équipement (et pas celui de trois enfants en bas âge…), un sac de 16 litres peut même être suffisant.

Vous partez toute la journée avec un pique-nique ? Optez pour une version plus généreuse, mais sans exagérer : 40 à 50 litres maximum.

Quelle que soit sa contenance, il vous faut un sac à dos léger. Alors oubliez les modèles qui multiplient les poches munies de fermetures éclair. Mine de rien, ces gadgets alourdissent le sac. Un grand compartiment avec deux filets sur les côtés suffit amplement. À l’intérieur, placez vos affaires dans des pochettes plastique ou tissu distinctes. Gardez les objets les plus utiles à proximité (téléphone portable pour des selfies inoubliables, clés de votre cottage pour ne pas rester à la porte à votre retour ! etc.). Pour la crème solaire, préférez une version de poche. Et n’oubliez pas une règle essentielle : ce qui est léger se met au fond et au-dessus, ce qui est plus lourd doit être au milieu.

Votre sac n’est pas le seul à devoir faire attention à son poids. Randonnez toujours avec un pantalon ou un short fluides, un T-shirt technique respirant, des chaussures de rando, légères elles aussi. Vous randonnez en montagne ? N’oubliez pas de prendre une veste softshell (matière souple, bien respirante, chaude et qui résiste à une pluie fine) ou coupe-vent bien isolante car la température baisse vite quand on prend de l’altitude. Mais prenez-les en version poids plume !

À boire et à manger

Pour s’hydrater, la poche plastique intégrée au sac à dos reste la solution la plus pratique et la plus légère. Elle permet de boire sans s’arrêter de marcher et une fois vide, elle ne pèse quasiment plus rien. Mais si vous randonnez en famille, il vous faudra de l’eau en quantité suffisante pour tout le monde, la poche ne suffira pas. Pensez aux bouteilles pliables réutilisables. Vides, ces contenants de plastique se plient facilement. Certaines sont en en accordéon, d’autres s’enroulent comme un tube de dentifrice.

Côté nourriture, faites des économies de place. Pas de contenants ou de paquets de gâteaux volumineux. Faites le plein de fruits secs, pâtes de fruits et barres de céréales. Eux au moins, ils savent se faire tout petits ! Avec les enfants, n’oubliez pas de prendre du carburant : compotes de pomme en gourdes et petits paquets de biscuits individuels (pas de chocolat, ça fond !) en quantité suffisante pour la durée de la balade.

Les indispensables

  • Téléphone portable avec chargeur de secours nomade (puisque votre portable va vous servir de GPS, d’appareil photo et de lampe)
  • Couteau suisse complet
  • Crème solaire et lunettes de soleil
  • Désinfectant, pansements, collyre, pompe à venin et antihistaminique
  • Sifflet et carte IGN
  • Sacs plastique pour déchets et solution hydro-alcoolique

Les petites options qui vont bien

  • Appareil photo : si votre smartphone ne fait pas l’affaire, ne l’oubliez pas
  • GPS : même chose !
  • Lampe frontale : utile pour aller faire pipi la nuit…
  • Jumelles : fantastiques pour espionner marmotte, chamois ou gazelle sans se faire repérer

Vous cherchez un camping dans un environnement naturel pour pouvoir randonner depuis votre lieu de séjour ? Suivez le guide !

Voir les 91 campings
×