Appelez-nous

+33 (0)4 66 739 739

La pêche aux petits bonheurs

  • 6 minutes

Vous venez ? On va pêcher ! Imaginez une jolie petite rivière, un lac paisible… ou même un étang loin de la foule. Asseyez-vous, installez l’hameçon, lancez la ligne et laissez-vous aller à la méditation…

Pêche à la carte

Alors, votre séance de pêche, vous l’aimez comment ?

Avec beaucoup de silence et de nature autour ? Installez-vous avec votre canne près d’un lac ou d’un étang aux eaux dormantes.

Pleine de mouvements et de rebondissements ? La pêche en eaux vives, depuis le rivage ou depuis un bateau, est faite pour vous. Votre terrain de jeu : les torrents, rivières, mers ou océans.

Remplie de défis fous et de challenges ? Tournez-vous vers des pêches sportives plus techniques, par exemple la pêche à la mouche ou au lancer.

Pêcheurs en herbe

Quand on vous dit « pêche », vous vous imaginez tout de suite assis au bord de l’eau, à contempler la nature en attendant que monsieur Poisson veuille bien mordre ?

Essayez la pêche traditionnelle pour commencer. Les spécialistes l’appellent la « pêche au coup » et c’est une activité très sympa, parfaite pour les novices et les enfants. Pourquoi ? Parce qu’avec elle, on est presque sûr d’attraper un petit poisson. Plutôt motivant quand on débute !

Canne à la main, les plus petits vont s’initier à la patience et au silence dans la meilleure des écoles de plein air. Et ils apprendront vite à reconnaître goujons, brémettes et ablettes. Le bouchon frémit puis disparaît dans l’eau ? C’est que vous avez de la visite !

Petit matériel pour débuter

Pour pratiquer la pêche au coup, il vous faut d’abord un siège pliant confortable. C’est avec lui que vous allez passer le plus de temps ! Procurez-vous ensuite une canne, un fil, un bouchon, des petits plombs, un hameçon et des appâts vivants. Un seau et une épuisette ne seront pas de trop.

Avant de vous lancer, préparez de quoi attirer le poisson : fabriquez de petites boules avec du pain, de la farine, de la chapelure, de l’eau et des asticots (miam !) si vous pêchez en eaux douces. Remplacez les asticots par des miettes de sardines si vous êtes au bord de la mer. Lancez ensuite ces boulettes sous votre bouchon régulièrement.

Enfin, n’oubliez pas que pour attraper un gros poisson, il faut un gros hameçon. Logique… Et pour attraper les très très gros poissons, le moulinet sera indispensable.

Conseils de pros

  • N’oubliez pas que la pêche doit être pratiquée pour le plaisir, pas pour faire souffrir les poissons, ni pour les manger. C’est ce que l’on appelle le « no kill ». Alors une fois que vous l’aurez prise en photo, relâchez délicatement votre prise.
  • Pour la pêche en eau douce, n’oubliez pas d’acheter une carte de pêche.
  • Pour les enfants, choisissez une petite canne légère et maniable.
  • Regardez toujours la météo avant de partir. Orages et pêcheurs ne font pas une bonne équipe…
  • Renseignez-vous sur les dates d’ouverture et de fermeture de la pêche et sur le règlement.
  • Ne quittez pas des yeux le bouchon. Dès qu’il s’enfonce ou bouge légèrement, donnez un coup de poignet sec sans lever la canne.
  • Il y a un poisson au bout de votre canne ? Allez-y doucement. Laissez-le se fatiguer un peu puis prenez-le délicatement dans votre épuisette.
  • Pour le décrocher sans le blesser, il vous faudra acheter un dégorgeoir.
  • Mouillez vos mains avant de toucher les poissons pour ne pas les mettre en danger.
  • Ne mettez jamais vos poissons par terre ou dans un seau vide. Glissez-les délicatement dans une bourriche à l’ombre

Et surtout, rappelez-vous qu’un bon pêcheur est quelqu’un qui sait écouter la nature, l’observer et s’adapter à l’environnement. C’est le secret des meilleures prises !

Découvrez les campings Yelloh! Village où s’essayer à la pêche :

Voir les 69 campings
×